Etre dans l’opposition, c’est contrôler la gestion de la majorité et formuler des propositions. C’est ce que nous avons fait pendant notre mandat 2008-2014. Pour autant, aucune des 127 questions diverses, amendements et motions n’a été acceptée par la majorité.

 Je remercie les 1001 électeurs qui nous ont fait confiance lors des dernières élections municipales de mars 2014. J’avais à mes côtés des colistiers compétents et désintéressés.

 Mon retrait provisoire, depuis plusieurs mois, de la vie municipale m’a permis de faire le point sur moi-même et  les actions que j’ai menées depuis plusieurs années pour défendre les intérêts des habitants. Je me suis donné du temps pour mûrir ma décision de revenir en politique.

 Pendant cette campagne,  j’ai pris des coups. Pourtant, la plainte contre moi pour diffamation a été classée sans suite. Ce n’était que de l’enfumage de campagne pour faire douter les électeurs.

 Cette majorité ne pense  pas à gérer, mais à  dépenser  ( la fameuse cascade !). En outre, elle se permet de refuser la création de 50 postes, alors que nous avons 19 % de demandeurs d’emplois.

 Dans combien de temps  les  promesses de campagne seront-elles réalisées, comme la police municipale, l’aménagement du parc Mandela et du boulodrome ?

 Saviez- vous que la taxe d’habitation que vous venez d’acquitter (635 000 €) ne sert qu’à payer les intérêts de la dette  de notre ville (et non la dette elle-même). ? Pour l’année 2015, nous n’accepterons pas la hausse importante des impôts locaux  envisagée par la majorité.  Les contribuables ne sont pas responsables des erreurs et de la mauvaise gestion de la ville depuis 30 ans.   

 Pendant la campagne, jai été victime de la méchanceté d’un ancien adjoint au maire, ex-président du groupe socialiste de notre ville, qui a déversé sur son blog des calomnies et des mensonges, pour la simple raison que nous avions refusé sa présence sur notre liste.

Comment faire confiance à ce caméléon, qui passe de gauche à droite et vice-versa,  c’est une girouette,  qui se sert de la politique pour décrocher une place !

 A vous, électeurs du front national (plus de 1 000 à Petite-Forêt aux législatives), je comprends et partage votre colère contre les partis au pouvoir. C’est notre Nation et ses valeurs qui sont en danger. Lors des cantonales de 2011, je n’ai pas admis que vous soyez insultés. Le droit d’expression existe. Chacun a le droit de voter pour qui il veut. J’ai donc demandé des excuses dans une question diverse au conseil municipal, sans résultat !

 A vous les abstentionnistes : (1 400 aux dernières municipales), le droit de vote est en fait un devoir. Ne laissez pas une minorité décider à votre place. Avec vos voix, les choses auraient  changé.

 Avec un président socialiste, qui fait un pas en avant et quatre en arrière, et un gouvernement incapable de réduire le chômage, nous allons dans le mur. Qui aura le courage de réformer la France ?

 A vous qui vous réjouissez de m’avoir enterré politiquement,  je vous confirme que je reprends le combat pour défendre les intérêts et le cadre de vie de nos concitoyens.

 J’invite tous les Franc-Forésiens déçus par cette majorité à venir nous rejoindre en apportant leurs idées et leurs compétences. Cordialement.        

Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

Quinet Gérard,  conseiller municipal         

Mail : quinet.gerard59@orange.fr                         Le blog : pfea.unblog .fr                      

 

 

 

 

 

0 commentaire à “Je continue le combat.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Emploisdavenir |
Antisaidani |
Blogantieurope |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ça booste sous les pavés
| niticdase
| Moinancefunk